Marina Carranza

Parmi les maestras et maestros de tango avec qui Marina Carranza a eu la chance de cheminer lors de son parcours académique à Buenos Aires, Argentine, méritent mention spéciale Claudia Bozzo, Olga Bessio, Rodolfo Dinzel, Gachi Fernández, Claudio Gonzáles, Melina Bruffman, Gustavo Naveira.

Elle étudie le théâtre avec Hugo Midón, Agustín Alezzo, Guillermo Flores et Guillermo Angelelli. C’est auprès de Magdalena León qu’elle se forme en technique vocale et auprès Gabriela Romero en danse contemporaine et technique classique.

Parallèlement, elle suit sa formation en tango au Centre d’Études de Tango de Buenos Aires, le CETBA et poursuit des études de lettres à l’Université de Buenos Aires (UBA). Ces années ont été clef dans l’acquisition des solides bases théoriques et pratiques au début de sa carrière artistique à Buenos Aires.

A partir de 2003 elle se produit dans la scène du tango en Argentine et en Europe. Elle poursuit sa formation théâtrale auprès de plusieurs collectifs, en théâtre physique avec l’Odin Teatret au Danemark, dirigé par Eugenio Barba et avec le Groupe Merci à Toulouse, dirigé par Solange Oswald et Cristina Castrillo, Teatro delle Radici à Lugano, en Suisse. Elle découvre le regard européen du tango-danse de la chorégraphe Catherine Berbessou. Ces approches multiples lui apportent une nouvelle vision de la mise en scène et du théâtre contemporain.

Depuis 2001, installée dans le sud de la France, Marina Carranza se consacre autant à l’enseignement qu’à la création artistique. Dans les deux domaines elle privilégie la recherche personnelle liée à l’interrelation des différents arts.

En 2009, elle crée la compagnie de danse-théâtre AQUÍ Macorina. Sa démarche est fondée sur l’expérience de l’improvisation, essence du tango et la recherche du mouvement “intérieur”, ce pourquoi le corps se met à danser, découvrir ce qui l’anime.


 


Top
768 a 983
480 a 767
479