Marina Carranza

J’ai eu la chance d’avoir travaillé avec beaucoup de « maestros y maestras » qui m’ont permise de forger mon « savoir ».

Je nomme ici les plus important.e.s pour ce qui est du tango : Claudia Bozzo (Escuela del Tango), Rodolfo Dinzel, Olga Bessio, Gachi Fernandez, Claudio Gonzales, Melina Bruffman, Catherine Berbessou ; et aussi l’ex-Université du Tango qui m’a donné beaucoup de bases théoriques.

J’ai aussi beaucoup appris de mes partenaires de danse, qui m’ont enrichie par leurs différents styles et visions du tango. À Buenos Aires : Eduardo Bozzo, Juan Carlos Larrosa et Augusto Balizano. Respectivement en Suisse et en Allemagne : Cesar Godoy et Julio Gordillo. En France, depuis plus de 15 ans, Jean Ronald Tan Ham, Gustavo Gomez, Miguel Gabis, Xavier Alquier et Pablo Tegli.

Actuellement, les collègues avec qui je travail sont Pablo Tamburini et Jorge Rodriguez.

Dans la danse contemporaine, je me suis formée avec Gabriela Romero. En théâtre, j’ai étudiée avec Hugo Midón, Agustín Alezzo, Guillermo Flores (Argentine) et avec le théâtre physique de l’Odín Theatret (Danemark). Pour l’étude de la voix, j’ai rencontré le magnifique travail de la chanteuse Magdalena de León.

En France, j’ai fait partie pendant trois ans du laboratoire de théâtre du groupe « Merci », sous la direction de Solange Oswald qui m’a permise de construire une nouvelle vision sur la mise en scène et le théâtre contemporain.


Trajectoire

Théâtre

A Buenos Aires, elle fait ses études à Rio Plateado, sous la direction de Hugo Midon, puis avec le renommé metteur en scène argentin Agustin Alezzo. Peu à peu sa recherche personnelle s’oriente vers une forme de théâtre plus physique. Elle s’intéresse au théâtre d’Eugenio Barba et à l’enseignement del Odin Theatret de Dinamarque. Elle travaille également auprès de Guillermo Angelelli à Buenos Aires et Cristina Castrillo en Suisse. Ce regard sur le corps de l’acteur marquera son langage expressif sur la scène.

Parallèlement, elle poursuit une formation en danse classique et contemporaine.

Etudes Universitaires

Elle fait deux ans d’études de lettres à l’université de Buenos Aires (UBA).

Tango

Sous l’influence de sa grande mère, elle apprend le tango en 1995. Ses maîtres seront: Claudia Bozzo, Rodolfo Dinzel, Olga Bessio, Gachi Fernandez, Gustavo Naveira, parmi les plus renommés. Elle étudie aussi dans le Centro Educativo del Tango.

En 2001, elle arrive en Europe pour danser et enseigner le tango en Suisse, Allemagne et France.

Enseignement

Marina Carranza enseigne le tango depuis 1996. Sa pédagogie claire et précise s’appuie sur des bases classiques et sur une parfaite connaissance de son sujet : mettre en rapport de façon sensible le Tango avec un mouvement intuitif et authentique, développer la créativité et incorporer des nouvelles possibilités d’expression.

Spectacles

“Entrée dans le théâtre des oreilles” de Valère Novarine, direction Thierry Alcaraz, Cloître de Carmes 2003, Avignon.

“Tango Neruda”, succès au festival Off d’Avignon (2004, 2005, 2006), tournée en France et aussi à La Réunion, Cuba, Guadeloupe.

“Melopeya”, joué à l’Auditorium du Thor en 2006, à l’Opéra d’Avignon et au festival de Hammamet en Tunisie.

“La Merique” festival off d’Avignon 2007, tournée en France: Ambassade d’Argentine à Paris, Séville et San Remo.

“Quebrada”, joué en 2008 au festival Cambalache de Buenos Aires, au festival Cuba Hoy à Toulouse et au Festival off d’Avignon (2009).

“Quebrada Urbana”, avec Jorge Rodriguez et William Sabatier, création à Ganat 2009.

Depuis 2001, installée dans le sud de la France, Marina Carranza se consacre autant à l’enseignement qu’à la création artistique. Dans les deux domaines elle privilégie la recherche personnelle liée à l’interrelation des différents arts. En 2009, elle crée la compagnie de danse-théâtre Aqui Macorina. Sa démarche est fondée sur l’expérience de l’improvisation, la recherche du mouvement “intérieur”, ce pourquoi le corps se met à danser, découvrir ce qui l’anime.

Top
768 a 983
480 a 767
479